1. Accueil
  2. Offre de services
  3. Offre d'accompagnement
  4. Les projets
  5. Projet KARST – Khammouane Ardèche Stratégie Territoriale (2020 - 2022)

Projet KARST – Khammouane Ardèche Stratégie Territoriale (2020 – 2022)

La Province de Khammouane, située dans la partie centrale de la République Démocratique Populaire du Laos, regroupe plusieurs parcs naturels nationaux à paysages karstiques comptant de nombreuses grottes et rivières souterraines qui en font l’une des spécificités. Elle souhaite depuis plusieurs années  engager une stratégie de valorisation et de développement touristique en s’appuyant sur des programmes de coopération internationale, notamment ceux pilotés par l’ONG Tétraktys autour de la grotte de Konglor-Natane depuis une dizaine d’années.

Le projet « KARST – Khammouane Ardèche Stratégie Territoriale » porté par le Syndicat Mixte Espace de Restitution de la Grotte Chauvet (SMERGC), soutenu et financé par l’Agence Française de Développement (AFD) vient conforter les actions entreprises sur la période 2020 – 2022. Il a pour objectif de favoriser un échange d’expériences entre l’Ardèche et Khammouane, dont les similitudes géologiques et patrimoniales sont indéniables en termes d’enjeux de gestion et de valorisation de sites patrimoniaux naturels. Les finalités sont l’élaboration et la mise en place  de politiques publiques en matière de tourisme durable et d’outils de pilotage et de gestion des espaces karstiques sensibles, l’élaboration et la réalisation d’un plan de gestion de type Géoparc Mondial UNESCO sur les districts de Khoum Kham et de Nakaï et la réserve de Phou Him Poun et la montée en compétence des acteurs de la Province.

Partenaire du projet aux côtés du SMERGC et de Tétraktys, ifreemis est en charge de la coordination des expertises mobilisées pour l’élaboration du diagnostic territorial (géo-patrimoines, infrastructures d’accueil, organisation et marketing de l’offre touristique), pour l’appui à l’élaboration du plan de gestion des espaces karstiques retenus au sein du périmètre du projet et pour le montage du dossier de candidature en vue d’une labélisation Géoparc Mondial par l’UNESCO.